Découvrez comment choisir votre chape fluide : anhydrite ou ciment ?

Chape ciment ou anhydrite

Les avantages de la chape anhydrite

Quels sont les avantages de la chape anhydrite ?

Le principal point positif des chapes anhydrites sont leur faible retrait. Cela permet de créer des chapes sur de grandes superficies sans risques de fissures.

La conductivité thermique est élevée et permet une meilleure performance pour les planchers chauffants.

L’absence de produit de cure contrairement à la chape en ciment.

Les points faibles de la chape anhydrite

Le temps de séchage de cette chape fluide est long, c’est son principal inconvénient.

Si on compte un délai de deux semaines de séchage pour une chape en ciment. Ce temps peut être doublé voir plus pour une chape anhydrite. En effet, on compte une semaine de séchage pour chaque cm d’épaisseur de la chape anhydrite. Si cette dernière excède les 4cm d’épaisseur, chaque cm d’épaisseur supplémentaire demandera un délai de séchage additionnel de 2 semaines.

La chape anhydrite est incompatible avec les planchers chauffants électriques.

Pourquoi choisir une chape en ciment ?

Arrivée en France dans les années 2000, les chapes en ciment ont mis du temps avant de s’imposer sur le marché français. Cependant, ce type de chape a évolué pour prendre une large part du marché.

Les avantages de la chape en ciment

Contrairement à la chape anhydrite, la chape en ciment possède un délai de séchage plutôt court. Il suffit d’attendre uniquement 14 jours avant de pouvoir poser du carrelage sur cette chape liquide.

Une chape fluide robuste. Cette chape a évolué pour répondre à de nombreuses exigences et grâce à de nombreux travaux de recherche et développement, les chapes en ciment sont de plus en plus robustes.

Le principal inconvénient de la chape en ciment

La pose d’une chape fluide en ciment demande un produits de cure afin d’éviter à la chape de se fissurer prématurément.